Pour ou contre la trottinette électrique ?

 

C’est de­venu un bon su­jet bien cli­vant comme on les aime ! La trot­ti­nette élec­trique a conglo­méré au­tour d’elle au­tant d’af­fi­cio­na­dos que d’ad­ver­saires ré­so­lus. Le nou­veau mode de dé­pla­ce­ment doux a tout pour plaire, mais il gé­nère aussi quelques dan­gers pour soi-même et pour les autres.


Liberté citadine

En soi le concept a tout pour plaire. Un parc de trot­ti­nettes élec­triques en libre-ser­vice, une ap­pli sur un smart­phone qui vous dit où se trouve l’en­gin le plus proche, vous dé­ver­rouillez grâce à un QR code et vous payez se­lon la dis­tance par­cou­rue. Adieu mé­tros bon­dés et bou­chons in­ex­tri­cables… à vous la li­berté ci­ta­dine. A condi­tion de res­pec­ter cer­taines règles élé­men­taires de bonne conduite.

Oui...

Fa­ci­lité d’ac­cès, flui­dité, ra­pi­dité… les avan­tages de la trot­ti­nette élec­trique sont consi­dé­rables. Et on n’ou­blie pas l’in­dé­niable part de fun, avec mo­dé­ra­tion bien sûr. Sur piste cy­clable, on peut fi­ler jus­qu’à 25 km/h. Et quand on est ar­rivé à des­ti­na­tion, il suf­fit de dé­po­ser la trot­ti­nette, sans gê­ner la cir­cu­la­tion des vé­hi­cules et des pié­tons. On ré­sume : pas be­soin d’at­tendre le mé­tro, le bus ou le tram, pas be­soin de ga­rage… la trot­ti­nette est idéale pour le ci­ta­din mo­bile.


… mais

Rou­ler à trot­ti­nette élec­trique en ville né­ces­site de res­pec­ter quelques règles élé­men­taires. La vi­tesse est li­mi­tée à 25 km/​​h sur piste cy­clable et 6 km/​​h, sur le trot­toir, en cas d’ab­sence de piste cy­clable, et il est in­ter­dit de trans­por­ter un pas­sa­ger. Par ailleurs, à par­tir du 1er juillet pro­chain, chaque trot­ti­nette de­vra être équi­pée d’un sys­tème de frei­nage, d’un aver­tis­seur so­nore et de feux avant et ar­rière. En­fin chaque uti­li­sa­teur – obli­ga­toi­re­ment âgé de plus de 12 ans – doit avoir une as­su­rance res­pon­sa­bi­lité ci­vile, même s’il loue la trot­ti­nette. Et en­fin, quand on est ar­rivé à bon port, on ne jette pas sa trot­ti­nette au mi­lieu du trot­toir. Der­nière re­com­man­da­tion : les plus rai­son­nables n’hé­si­te­ront pas à por­ter un casque.


Et si vous installiez une prise witty pour recharger votre trottinette électrique ? 

Faites appel à un de nos électriciens agrées Hager, il vous conseillera et vous guidera dans tous vos projets.